Bienvenu sur les 5 royaumes! JOYEUX ANNIVERSAIRE AU FORUM QUI FÊTE SES 1 ANS!!


Partagez|

[TERMINE] Découvertes sylvestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 140
Points par rp : 10688
avatar
Magicien errant
Nathaniel Gleams
MessageSujet: [TERMINE] Découvertes sylvestres Sam 28 Fév - 11:33


 
Découvertes sylvestres
Nathaniel Gleams & Eleana de Grimway & Allya de Grimway



Suite d’Entretien Spectral et d’Être magicienne à Grimway :


Découvertes sylvestres :


Ce jour-là, Nathaniel se leva aux aurores. Complètement reposé, il descendit dans la salle à manger vêtu d’une robe de chambre afin de prendre le premier repas de la journée. Violette avait déjà préparé la table et il n’eut qu’à se servir dans les nombreux fruits et viennoiseries présents. Une fois repus, il remonta dans sa chambre et s’habilla de sa tenue préférée de peau de bête qu’il colora en vert sombre, afin de se fondre dans la nature. Il pourrait, au besoin, se servir de ses pouvoirs pour reproduire parfaitement son milieu afin de devenir invisible comme les caméléons mais pour le moment, ce vert-forêt suffisait amplement. Il enfila son éternelle cape de biche qu’il colora également en vert et empoigna son sceptre. Il prit sur sa table de chevet son bracelet enchanté qui pouvait lui assurer une protection relative en cas d’attaques surprises et le passa au poignet gauche. Fin prêt, il sortit de sa chambre et se mit au centre de l’étoile que formait l’étage de son antre. Il leva son sceptre en incantant « Transportare ego silva Grimway » et il disparut dans un flash bleu lumineux.

 Nathaniel se matérialisa à l’entrée de la forêt. Il était encore très tôt et des chauves-souris volaient encore entre les arbres. On n’entendait que les feuilles qui bruissaient doucement dans le vent de l’aube. Il était venu à cet endroit car il avait donné un rendez-vous à la princesse de Grimway dans cette forêt. Sans vraiment bien le connaître, la jeune fille l’avait supplié de l’aider à maîtriser ses pouvoirs magiques, en ne sachant pas s’il était vraiment digne de confiance. Le jeune magicien avait tout d’abord accepté en ayant la ferme intention de refuser et de ne jamais envoyer le message qu’il avait promis de transmettre. Mais il avait finalement réfléchi et avait décidé qu’il devait se faire un maximum d’alliés dans ce monde dont il voulait découvrir les secrets. Et qui de mieux qu’une des princesses de Grimway ? Pour la mettre une dernière fois à l’épreuve, Nathaniel avait codé le message avec un code très simple, en remplaçant les lettres de l’alphabet par des chiffres. Le message, une fois déchiffré, demandait à la princesse de venir dans cette forêt, à la hauteur du deuxième sentier à droite à dix-sept heures. Autant dire que même si elle venait en avance, Nathaniel serait dans tous les cas avant elle. Il ne devait rien laisser au hasard. Si Eleana voulait le donner en pâture au roi de Grimway qui ne tolérait pas la magie, il serait dans de beaux draps ! Sa mère et la Voix le lui avait bien dit : ne commet pas la moindre erreur, elle te serait fatale. Et Nathaniel était bien décidé à survivre, tout du moins jusqu’à ce qu’il découvre les secrets de la magie et qu’il ait ramené sa mère à la vie.

Nathaniel avançait donc lentement dans la forêt en restant sur ses gardes. Arrivant à la hauteur du deuxième sentier à droite, il tourna et s’avança sur le chemin de terre. Plus il avançait et plus la forêt se faisait dense. Les arbres devenaient de plus en plus anciens et leur tronc noueux s’élevaient de plus en plus haut dans le ciel. Des blocs de pierre couverts de mousses montraient que l’endroit était à une époque habité ou, tout du moins, qu’il y avait des constructions, ce qui éveilla la curiosité de Nathaniel. S’il était venu ici si tôt c’est qu’il voulait avant tout préparer le terrain mais aussi se renseigner sur un témoignage qu’il avait lu il y a maintenant de ça une semaine, dans la bibliothèque royale de Grimway. Un servant, Marcus Seriay, avait décelé une présence dans cette forêt : une intense lumière verte et un rire d’homme à glacer le sang. Et le lendemain, une dizaine de villageois étaient morts. Personne ne mit ces deux éléments en parallèle sauf ce servant et Nathaniel était persuadé que ce dernier avait raison de s’inquiéter. Il s’était renseigner et avait découvert que cet événement s’était déroulé il y a une petite dizaine d’années. Il n’avait malheureusement pas pu retrouver le servant en question. En revanche, il était persuadé que l’être qui était derrière tout ça était toujours dans cette forêt ou dans les alentours. Et il était également persuadé qu’il trouverait des indices ici.

Nathaniel finit par déboucher dans une clairière cernée d’arbres et de gravats. La lumière du soleil pénétrait par un trou dans le dôme de feuille et éclairait parfaitement le centre de la clairière tout en laissant sa périphérie dans l’ombre. C’était l’endroit parfait où attendre la princesse. Le seul problème était qu’il lui avait donné rendez-vous au commencement du sentier, 2 kilomètres plus loin… Il décida de lui laisser un indice, ultime épreuve entre elle et lui. Un indice que le commun des mortels ne comprendrait pas. Il ramassa une brique dans les tas de gravats de la clairière et une branche d’arbre. Tout en se concentrant intensément, Nathaniel ramollit le centre de la brique et enfonça la branche à l’intérieur. Il rendit à la brique son aspect normal. La branche était désormais enfoncée solidement dans la pierre, comme si elle avait été là depuis toujours. Mais Nathaniel n’était toujours pas satisfait, l’information étant incomplète. Il ramollit donc la branche à son tour et la tordit de façon à ce qu’elle prenne la forme du chiffre « deux » puis il solidifia la branche. Il avait désormais une brique dans laquelle était enfoncée une branche ayant la forme d’un « deux ». Satisfait de son travail, Nathaniel fit demi-tour et installa son œuvre à l’entrée du sentier, sur le bord droit, à demi caché par de l’herbe. Ainsi, si Eleana se donnait la peine de fouiller le coin, elle découvrirait quelque chose impossible à concevoir sans magie qui lui indiquerait « deux ». Alors, elle devra deviner la suite, à savoir qu’il lui fallait parcourir deux kilomètres sur ce sentier pour trouver le magicien. Mais, pour surveiller cet endroit, il devait garder un œil dessus. Il se ré-enfonça dans la forêt tout en furetant dans les buissons et dans les arbres. Il finit par découvrir ce qu’il cherchait : un oisillon blessé qui était tombé de son nid. Le petit être sans plume avait une aile tordue et piaillait misérablement. Nathaniel tendit la main et le ramassa délicatement. Il passa sa main libre au-dessus de l’oiseau et son sceptre obéis à son ordre muet. Le saphir incrusté dans le bois commença à scintiller de plus en plus fort jusqu’à illuminer la forêt d’une intense lumière bleue. Alors, un éclair sortit du joyau et frappa l’oisillon qui déchira l’air de son cri d’agonie. Frappé par le rayon, il s’affaissa dans la main du magicien qui ne bougeait pas et qui attendait le miracle. L’oisillon tremblait de tout son corps. Soudain, il se mit à grandir. Des plumes noires poussèrent brusquement et ses ailes s’allongèrent. En quelques secondes, le petit oisillon se transforma en un beau merle aux yeux bleus glacés. La lumière du sceptre décrut progressivement et finit par s’éteindre. Le merle secoua ses plumes et étendit ses ailes en poussant un petit cri. Il ne comprenait pas vraiment ce qui lui était arrivé mais il savait que l’homme qui le tenait venait de lui sauver la vie. Il s’envola brusquement, ne contrôlant plus ses gestes. C’était l’homme qui était maître de ses actes et qui le guidait. Il ouvrit le bec et la lumière du soleil fit refléter l’éclat d’incisives coupantes. Il était devenu un oiseau espion, les yeux de son maître. Il serait libre quand Nathaniel n’aurait pas besoin de lui, mais dès qu’il aurait besoin de ses yeux ou de ses serres, tout aussi coupantes que ses crocs, il accourrait. Il reprit soudain le contrôle de son corps et lâcha un trille tout en s’envolant entre les branches. Il entendit alors distinctement l’ordre de son maître dans sa tête. 
    « Tu resteras à l’entrée du sentier et tu protègeras cet objet de tout, sauf de cette jeune fille. »
Les images d’un objet étrange et d’une humaine apparurent clairement dans son esprit. 
    « De plus, lorsqu’elle arrivera, tu me préviendra et je reprendrai le contrôle de ton corps afin de la surveiller. D’ici là, défend cet objet contre quiconque l’approchera. Je t’autorise à user de tes serres et de tes crocs pour éloigner les personnes indésirables. Tue si nécessaire, mais laisse une chance aux indésirables de s’enfuir. Et surtout, ne te fait pas prendre, sinon, je serai contraint de t’abandonner à ton sort. Va, maintenant. »
L’oiseau passa entre les branches des arbres et déboucha dans le ciel bleu du petit matin. Il n’avait jamais été aussi heureux.


Nathaniel était satisfait. Tout se passait à merveille. Le terrain était presque près. Il avait désormais de quoi surveiller et défendre la princesse et l’indice. Il ne lui restait qu’à protéger la clairière. Il remonta le sentier et arriva dans le cercle d’herbe, faisant fuir deux lapins à son approche. Il se plaça au centre de la clairière, tendit les bras horizontalement et leva la tête vers le soleil. Il se concentra intensément, ferma les yeux, et imagina une gigantesque bulle transparente qui englobait la clairière. Aussitôt les bruits de la forêt décrurent. Nathaniel ouvrit les yeux pour découvrir que la clairière n’avait pas changé. Ou presque. Seul un léger scintillement tout autour d’elle attestait de la présence de la bulle. Nathaniel replia les bras et s’autorisa un sourire de satisfaction. Tout était prêt pour l’accueil de la princesse. Il avait créé cette bulle par mesure de précaution. Si Eleana l’attaquait avec ses pouvoirs magiques sous le champ d’action de la bulle, ils seraient très affaiblis alors que ceux de Nathaniel serraient décuplés. Malheureusement, il ne pouvait contrôler les armes et si elle venait armée, ce qui était des plus probables, il ne pourrait compter que sur ses pouvoirs pour riposter, sans pouvoir l’affaiblir d’une quelconque façon. De plus, l’entrée dans la bulle se faisait sans aucun changement. Seul le bruit était quelque peu filtré mais si Eleana n’était pas focalisé dessus, elle ne se rendrait compte de rien, jusqu’au moment où elle lancerait son premier sortilège. La première partie de la mission de Nathaniel était accomplie. Maintenant, la partie d’exploration commençait.

Le soleil était de plus en plus haut dans le ciel et Nathaniel devina qu’il était presque onze heures. Il lui restait donc six heures avant qu’Eleana n’arrive, cinq heure s’il voulait l’attendre pour qu’elle ne le surprenne pas malgré le merle espion. Mais cinq heures étaient tout à fait suffisantes pour ce que voulais faire Nathaniel. Il décida de se mettre en route sans tarder. De la clairière partaient trois sentiers : celui par lequel Nathaniel était arrivé et deux autres qu’il ne connaissait pas encore. Mais il pouvait tirer une série d’hypothèse en prenant en compte les gravats de la clairière. En effet, ces tas de pierre pouvaient être une ancienne place de village. Si le sentier par lequel était arrivé Nathaniel correspondait à l’entrée du village, les deux autres sentiers devaient sans doute s’enfoncer dans les vestiges. Nathaniel décida d’emprunter celui qui était à l’opposé de l’entrée. De toute façon, il fallait bien commencer par quelque part. Au fur et à mesure qu’il s’enfonçait, il devinait des ruines de maisons. Dans un temps ancien, ces lieux furent habités. Mais pourquoi avoir abandonné ces maisons ? A l’époque, y-avait-il déjà cette forêt ou a-t-elle repris ses droits avec l’abandon de la ville ? Plus Nathaniel s’enfonçait dans cet endroit, plus étaient nombreuses les questions qui fleurissaient dans son esprit. Curieusement, il marchait sur des pavés que l’herbe n’avait pas réussi à recouvrir totalement, au contraire des habitations qui étaient colonisés par des fleurs, des ronces et des arbres. Le calme de ces lieux reposait Nathaniel. Il se demandait si le servant n’avait pas affabulé avec son histoire de présence maléfique lorsqu’il arriva devant une barrière de ronce. Celle-ci coupait brusquement la route en un mur impénétrable. Nathaniel pointa son sceptre dessus de façon à l’analyser. Comme il l’avait deviné, cette barrière n’était pas naturelle. Ces ronces ignifuges et empoissonnées avaient été créées grâce à un puissant sortilège qui avait été ancré dans le sol pour plus de sureté et d’efficacité.  Nathaniel rouvrit les yeux et analysa la situation. Pourquoi et par qui cette barrière avait été levée ? Etait-ce pour cette raison que le village fut abandonné ? Nathaniel haussa les épaules. De toutes manières, il ne pouvait pas passer sans lancer le moindre sortilège ou sans attaquer ces ronces et il n’était venu faire qu’une simple reconnaissance des lieux. Il fit volte-face, et sans perdre de temps, sa cape s’agitant autour de lui à cause du vent, il fit demi-tour vers la clairière et le deuxième sentier à explorer. Arrivé au lieu de rendez-vous, son estomac le rappela à l’ordre. Il n’avait pas mangé depuis le matin et la faim commençait à se faire ressentir. Il devait manger pour garder la forme et pour pouvoir faire face à n’importe quelle éventualité. Il n’avait pas apporté à manger mais Violette devait lui préparer à manger et lui déposer son repas dans un panier. Elle avait une autorisation spéciale et pouvait monter jusqu’à l’étage de son maître, où elle devait poser le panier au centre de l’étoile que formait l’étage. Se concentrant, Nathaniel déploya ses sens. Son immense pouvoir lui permettait de transporter des objets sur des kilomètres de distances sans qu’il les touche, seulement  s’il savait où ils étaient. Il ne pouvait pas transporter d’êtres vivants de cette façon car cette méthode était trop dangereuse. Il suffisait que l’être bouge au mauvais moment pour qu’il soit amputé définitivement. En revanche, il pouvait transporter n’importe quoi dans un lieu qu’il avait déjà visité, s’il le touchait en même temps, comme il le faisait pour lui-même. Il capta la présence du panier et l’enveloppa mentalement. Puis il rétracta son pouvoir, agrippant le panier au passage.  Alors, dans ses mains tendues, apparu le panier, chargé de victuaille. Comme à leur habitude, Gustave et Violette en avait trop fait. Il ne pourrait jamais manger tout ce qu’il y avait. Il commença à se restaurer sans perdre de temps, le soleil continuant sa course dans le ciel. Il communiqua avec le merle qui lui apprit que personne n’était passé dans la forêt. Satisfait, Nathaniel finit son repas et enveloppa le panier dans son pouvoir pour le réexpédier dans son antre. Repus, il se leva pour continuer son exploration et prit le second sentier qui était perpendiculaire aux deux autres sentiers. Dans cette direction, il y avait beaucoup moins de maison de pierre. Les matériaux étaient en majorité du bois et du chaume qui avaient résistés bon grès mal grès à la force du temps. Nathaniel en déduisit que ce quartier était plutôt pauvre et l’autre, plutôt réservé aux personnes un peu plus riches. Le sentier n’était pas pavé et l’herbe y était plus haute et dense. Des papillons voletaient dans les airs entre les faisceaux de lumières qui tombaient entre les feuilles et les branches des arbres. Des grains de pollen et de la poussière flottaient doucement tel des fées dans ces flaques de lumières. Les oiseaux étaient invisibles mais inondaient l’air de leurs chants. La paix de ces lieux tranquillisait Nathaniel. Il arriva devant un pont qui enjambait une rivière. En contrebas, à sa droite, se trouvait les vestiges d’un lavoir colonisé par le lierre. Le pont, quant à lui, était effondré en son centre. Nathaniel s’avança dessus. Il leva son sceptre et avança dans le vide. Aussitôt le saphir s’illumina et Nathaniel marcha dans le vide jusqu’au bout du pont où il abaissa son sceptre. De l’autre côté de la rivière s’étendait une grande esplanade qui devait être l’ancienne place du marché. Un puit occupait le centre de la place et de vieux étalages qui menaçaient de s’effondrer étaient disséminés dans l’espace. La place était tout aussi déserte que le reste du village. De cet endroit partaient deux autres rues. Mais le temps passait. Il était déjà quatorze heures et il ne restait plus que deux heures à Nathaniel pour explorer ces lieux. Il décida d’explorer le sentier de droite, qui devait être parallèle au premier sentier qu’il avait exploré, de façon à vérifier si la barrière de ronce s’étendait aussi de ce côté de la rive. Marchant rapidement, il remonta le cours de la rivière qui glougloutait joyeusement entre les rochers en restant sur la rue, encore une fois pavée. Nathaniel rencontrait à intervalle réguliers des pontons qui s’avançaient sur la rivière. Des bateaux y étaient accrochés et, malgré toutes ces années, ils semblaient encore en bon état. Le jeune magicien sortit de sa contemplation lorsqu’il repéra au loin la barrière de ronce. Elle enjambait le cours d’eau pour continuer sa route à travers les ruines mais elle était plus fine au-dessus de l’eau, surement parce que l’être qui avait lancé ce sort n’avait pas pu l’ancrer dans le sol de la rivière, comme il l’avait fait partout ailleurs. Nathaniel décida que ce serait par là qu’il pénétrerait dans la retraite de cet être mystérieux. Mais il devait d’abord se renseigner sur l’histoire de ce village. Il fit donc demi-tour et arriva à la clairière à seize heures passées d’un quart d’heure. Il contacta son oiseau espion qui n’avait toujours pas vu âme qui vive. Nathaniel jeta donc son dévolu sur un vieux chêne et l’escalada agilement pour se cacher dans son feuillage. Il n’avait rien laissé dans la clairière qui puisse le compromettre. Il pourrait ainsi réagir, depuis sa position stratégique, à toutes les situations. Il se cala dans une fourche et attendit patiemment que le merle sonne l’alarme, presque invisible grâce à la coloration verte de ses vêtements.


Quelques minutes plus tard, l’oiseau entra en contact avec Nathaniel qui prit les commandes de son corps. Aussitôt, il vit à travers l’oiseau. En dessous de lui, il voyait deux jeunes filles, Eleana et une autre qu’il ne reconnut pas. Il entendit celle qu’il ne connaissait pas rouspéter :
    « Eleana, ton magicien, c’est du pipeau ! Il nous a fait faux bond ! 
    -Allya, je suis sûre qu’il va venir ! Après tout, nous sommes en avances. »
Ainsi, Eleana était venu avec sa sœur, la belliqueuse Allya. Sa réputation la précédait, tout comme sa sœur. Elle avait un tempérament bien plus agressif et direct que sa jumelle. Nathaniel se rembrunit. Les choses ne se passaient pas totalement comme il les avait prévues…


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
~Claude Roy~

La culture, c'est comme un parachute, quand on en a pas, on s'écrase !

On ne touche pas à la liberté d'expression !
~07/01/15~
~Je suis Charlie~

On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède
~Françoise Giroud~

Un chat possède neuf vies. 
Pendant les trois premières, il joue, pendant les trois suivantes, il voyage, et pendant les trois dernières, il reste à la maison.
~Proverbe anglo-saxon~

Ne pas parler de poésie en écrasant des fleurs sauvages...
~Barbara~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gleamy4444.unblog.fr/
Messages : 211
Points par rp : 10897
avatar
Princesse de Grimway
Eleana de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Mer 18 Mar - 17:26


  Découvertes sylvestres
 


Nous chevauchons dans la forêt du château, un doux vent frais nous caresse le visage et fait voler nos cheveux. Nous avons décidé de pendre nos chevaux au début pour aller plus vite, car la forêt est tout de même grande. Il est seize heure, nous avons encore une heure devant nous avant le rendez-vous fixé, mais il est préférable d'être en avance qu'en retard.  Toute la journée je n'ai fait que penser à ce rendrez vous et à ce fameux magicien. J'espère tellement ne pas m'être trompée à son sujet!! La forêt est calme, seul le bruit des sabots des chevaux sur le sol vient troubler le silence. Nous avons l'habitude de venir nous entraîner ou simplement nous promener dans la forêt, même si une simple ballade à cheval se termine très souvent par un petit combat improvisé. Aujourd'hui, les condition sont différentes et je préférerais ne pas avoir à me battre.
 Nous devrions bientôt arriver au point de rendez vous. Le message codé de Nathaniel n'était pas difficile à déchiffrer, je suis donc presque sûre d'avoir lu le bon message. 

- Nous arrivons bientôt... Il faut se préparer.    

Ma sœur acquiesce en vérifiant son katana. Nous avons convenu qu'il était préférable de se préparer à toutes les éventualités et donc, d'apporter nos armes. Avant de partir nous nous sommes entraînées à la magie afin de pouvoir avoir plus de ressources en cas d'attaque.
Nous arrivons sur le chemin où le magicien nous a donné rendez vous. Je descend de mon cheval et regarde aux alentours... Il n'y a personne... 

-   Eleana, ton magicien, c’est du pipeau ! Il nous a fait faux bond !   

Je continue à scruter la forêt mais je ne vois pas âme qui vive... Pourtant il faut qu'il vienne!!

- Allya, je suis sûre qu’il va venir ! Après tout, nous sommes en avances.    

Il nous reste encore un peu plus d'une demi heure, peut être va t-il tout simplement arriver à l'heure exacte. 

- Je propose que nous inspections les alentours en attendant! En cas de problème, cela pourrait être avantageux.    

Ma jumelle est d'accord, alors nous commençons à faire le tour des environs. Nous nous séparons et je me dirige de l'autre côté du chemin pour voir ce qu'il y a. Je me remémore la première fois où j'ai rencontré me magicien... Et dire que je lui ai sauvé ma vie! Si jamais c'est un traître je ne me le pardonnerai jamais! Mais je pense que si il collabore avec mon père, ma vie et celle de ma sœur ne vont plus durer très longtemps...

-   LEA!!!!!! VIENS VOIR!!!   

 Entendant la voix de ma sœur, je sursaute brusquement. Au ton de sa voix, je pense qu'il ne lui est rien arrivé mais je me dépêche tout de même.  Je connais ma jumelle par cœur et je peux deviner instantanément si il lui est arrivée quelque chose.
Lorsque j'arrive près d'elle, je me rend compte qu'elle regarde une pierre et une branche. Mais pas une branche normal! Elle est en forme de 2 et elle est comme fusionnée avec la  pierre. Nous n'avons pas besoin d'une grande réflexion pour savoir que cela ne peut être l'œuvre de la nature. 

- Je pense que Le magicien est passé ici avant nous. Cela doit signifier quelque chose!    

Après avoir reçu un message codé, cela ne m'étonnerai pas que cette branche soit un autre petit défi pour nous tester un peu. Le chiffre deux peut signifier deux pas, deux heures, deux arbres, deux kilomètres... Mais nous ne pouvons pas rester ici dans rien faire, nous allons devoir prendre une décision. 

-  Suivons le chemin pendant dix kilomètres.. Nous verrons bien où cela nous mène. De toute façon à cheval, nous arriverons vite!  annonce Allya.

J'acquiesce et nous remontons à cheval pour poursuivre notre recherche. Évidemment, cela ne pouvait pas être simple! 
Nos chevaux galopent sur le sentier de terre que nous pensons devoir suivre pour retrouver Nathaniel. J’espère que nous avons pris la bonne décision car il serait long de devoir revenir sur nos pas et chercher une autre solution. Il fait un soleil radieux ! Les beaux jours arrivent enfin. Ma cape vole derrière moi, tout comme celle de ma sœur jumelle. Les moments où nous chevauchons ensemble à travers la forêt comptent parmi les meilleurs. Nous croisons d’anciennes maisons abandonnées, des murs de pierre effondrés.  Sûrement un vestige de l'ancien village, avant la reconstruction du royaume.

Je commence à ralentir, nous devons avoir parcouru environ deux kilomètres. Allya commence à descendre de son cheval et je fini par l’imiter. Une immense clairière s'offre à nous. Ce serait un endroit parfait, j’espère que le magicien nous attend ici. Je pose instinctivement la main sur mon épée qui repose en travers de mon dos, par dessus ma cape. Nous avançons sur l'herbe fraîche , encore éclairée par les rayons de soleil filtrés par le feuillage dense de la foret. Une fois au centre de la clairière, nous regardons autour de nous dans l'espoir de voir quelqu'un. Mais aucun mouvement à l'horizon...

– Peut-être que nous avons mal évalué le nombre de kilomètre que nous avons parcouru...    

Je croise les doigts pour avoir tord... mais cela m'étonnerais, il avait l'air de quelqu'un qui n'aime pas être en retard !
Soudain, une voix nous fait sursauter :

– Je vous attendais princesses


FICHE PAR SWAN.

_________________
Leur arme est la destruction
La notre est la création
Liberté d'expression

Je suis Charlie.

Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis.
Edgar Allan Poe


Manier l'épée répond à des règles, bien sûr, mais pas seulement [...]. C'est comme une recette de cuisine, si tu préfères. Sauf que les couteaux servent à découper une autre viande.
Extrait du livre "Le livre de Saskia" de Marie Pavlenko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 140
Points par rp : 10688
avatar
Magicien errant
Nathaniel Gleams
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Sam 21 Mar - 18:04


 
Découvertes sylvestres
Nathaniel Gleams & Eleana de Grimway & Allya de Grimway



Suite :

Perché dans son arbre, Nathaniel vit les deux jeunes filles pénétrer dans la clairière, suivie de l’oiseau espion qui gardait une distance respectable pour ne pas se faire repérer. Le magicien lui ordonna silencieusement de se percher sur un des arbres en périphérie de la clairière et d’attendre la suite de ses ordres. Il n’aurait normalement aucune raison de se servir de cet oiseau mortel mais il valait mieux tout prévoir. Surtout que Nathaniel n’avait invité ici que Eleana et non pas sa sœur. Il s’était bien sûr douté qu’elle viendrait mais il avait espéré que la princesse n’en parlerait pas à sa sœur. Mais maintenant qu’elles étaient toutes les deux ici, il devrait s’en accommoder. Il décida de les impressionner afin de refroidir les pulsions belliqueuses d’Allya et de rassurer Eleana quant à ses pouvoirs.
    « Je vous attendais princesse, déclara-t-il, toujours dissimulé. »
Les jeunes filles, au milieu de la clairière, sursautèrent et se mirent à regarder tout autour d’elle. D’un commun accord, elles descendirent de leur monture et dégainèrent leur arme, katana pour Allya et épée pour Eleana.
« Nathaniel ? appela Eleana avec une pointe d’inquiétude. C’est bien vous ? »
Ce dernier se redressa dans son arbre en veillant à ne pas faire bouger les feuilles. Une fois debout, il jeta un coup, d’œil au sol, quelques mètres plus bas. Il tendit les mains vers la terre et une profonde secousse se fit sentir, déstabilisant les princesses. Puis, avant qu’elles ne puissent réagir, une portion de sol se mit à s’élever petit à petit, formant un escalier qui montait vers la cime des arbres. Les marches se taillaient toutes seules, arrêtant leur progression vers le ciel tandis que d’autres portions continuaient leur routes. Puis, la dernière marche s’arrêta à la hauteur de la cachette du magicien et les jeunes filles purent le repérer. Une fois que la terre eu cessé de trembler, la magicien emprunta l’escalier qu’il venait de créer, sous les yeux écarquillés des princesses de Grimway. Sa cape verte voletait autour de ses épaules et ses habits de peu de bête, tout aussi verts, le rendaient presque invisible dans l’ombre des arbres. Une fois à terre, le magicien fit une courbette devant ses illustres visiteurs. Puis, il claqua des doigts et son sceptre apparu dans sa main. Le saphir incrusté à l’intérieur luisait doucement et sa pulsation régulière se faisait ressentir dans le bois du manche, calmant les quelques craintes de Nathaniel. Rien ne pourrait lui arriver ici. Il y avait veillé. Et s’il était vraiment en fâcheuse posture, il pourrait toujours compter sur ses pouvoirs et sur son oiseau. L’idée lui vînt soudain de l’appeler Alamortem, Aile de Mort dans la langue des mages. Ce nom lui seyait à ravir et honorait parfaitement ses aptitudes. Il s’avança vers les jeunes filles. Celles-ci étaient pétrifiées, toujours en position de défense. Elle ne savait sans doute pas quelle tactique aborder. L’attaquer ou lui parler ? Finalement, Nathaniel qui avait voulu les calmer avec une démonstration de pouvoir, avait échoué. La prochaine fois (s’il y en avait une), il les aborderait de manière plus classique. Voyant qu’elles ne réagissaient toujours pas, il prit les devants :
    « Bienvenue princesses. Vous pouvez ranger vos armes, vous n’avez rien à craindre, fit-il avec un demi-sourire. »
Mais ces dernière ne lâchèrent pas leurs armes. Eleana prit une inspiration pour commencer à parler mais le magicien ne lui en laissa pas le temps. Il tapa son sceptre contre le sol et les armes des filles s’échappèrent de leur main pour regagner leur fourreau. On ne leur avait donc pas appris la politesse ? On range ses armes devant un magicien, que diable !
    « Maintenant, nous pouvons commencer, reprit aimablement Nathaniel comme si rien ne c’était passé. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
~Claude Roy~

La culture, c'est comme un parachute, quand on en a pas, on s'écrase !

On ne touche pas à la liberté d'expression !
~07/01/15~
~Je suis Charlie~

On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède
~Françoise Giroud~

Un chat possède neuf vies. 
Pendant les trois premières, il joue, pendant les trois suivantes, il voyage, et pendant les trois dernières, il reste à la maison.
~Proverbe anglo-saxon~

Ne pas parler de poésie en écrasant des fleurs sauvages...
~Barbara~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gleamy4444.unblog.fr/
Messages : 197
Points par rp : 11690
avatar
Magicienne Argent
Allya de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Dim 22 Mar - 20:17

Découvertes Sylvestres

Je n'ai pas fermé l’œil de la nuit. Ce prétendu magicien ne m'a pas laissé en paix. Il a intérêt à dire la vérité, car sinon, nous sommes déjà pendues haut et court. J'ai longuement hésité à aller à sa rencontre à vrai dire. C'est probable que se ne soit qu'un piège, mais je ne pouvais pas abandonner ma jumelle. Après des heures de réflexion, une seule issue nous était favorables: la sincérité du sorcier. Notre vie repose entre ses mains, mais je ne le laisserais pas m'approcher si facilement. Eleana n'a pas été assez méfiante avec ce Nathaniel et je lui en veux un peu à vrai dire mais nous devons nous serrer les coudes en tant de guerre, alors je lui ai pardonné. De toute façon c'est une véritable torture pour moi de ne pas lui parler, de ne pas la sentir présente à mes côtés.

Nous galopons dans la forêt, tandis que le temps nous rattrape. Nous approchons de l'heure fatidique à grands pas. J'ai emporté mon katana, dissimulé par ma cape dans mon dos. Au moindre souci, je le sors. Dans une heure, notre vie prendra un nouveau tournant. Bon ou mauvais, je n'en ai aucune idée. Et ce problème me terrifie en quelque sorte. Je n'aime pas vraiment les surprises, elles me laissent sans cesse dans un profond désarroi et me pousse jusqu'à les limites les plus absurdes de l'anxiété, me rongeant de l'intérieur avec puissance et ardeur. La paralysie s'empare alors de mon être et je deviens prisonnière de mes sentiments les plus forts: la peur, le stress. Tout devient ensuite négatif. Et c'est à cet instant que les choses se gâtent. Heureusement que nous savons nous battre, car c'est notre seule plan de secours. Un bain de sang. Une bataille où s'affronte magie et persuasion.

Nous atteignons finalement le point de rendez-vous, trouvé grâce à un décryptage de message codés. Si ça se trouve, le magicien nous observe. Cela ne étonnerait pas. Ou alors il ne viendra pas, c'est aussi une option envisageable.

-   Eleana, ton magicien, c’est du pipeau ! Il nous a fait faux bond !   je lance en soupirant légèrement.

Ma soeur me regarde et me rassure puis propose d'inspecter les alentours. J’acquiesce en souriant et nous commençons à faire le tour des environs, regardant le sol pour voir des empreintes de pas, observant avec attention les branches pour vérifier que l'une d'entre elles n'est pas cassée...Soudain j'aperçois un arbre, un 2 profondément gravé dessus. L'oeuvre de la magie sans aucun doute.

- Lea! Viens voir!

Je cris à ma jumelle de venir, continuant d'inspecter. Lorsqu'elle m'a rejoint, elle déclare:

- Je pense que le magicien est passé ici avant nous. Cela doit signifier quelque chose!    

Je hoche une nouvelle fois de la tête:

 - Suivons le chemin pendant dix kilomètres.. Nous verrons bien où cela nous mène. De toute façon à cheval, nous arriverons vite! je réponds.

Nous remontons à cheval et tandis que le vent nous porte avec délicatesse vers notre lieu de rendez vous, des pensées sombres me tiraillent l'esprit. Arrivé à destination, nous recommençons à chercher des preuves comme quoi le magicien serait ici. Personne. Enfin apparemment...

– Je vous attendais princesses.

Ni une ni deux, nous dégainons nos armes, prêtes à attaquer le sorcier qui vient de prendre la parole.

-Nathaniel ? appelle Eleana avec une pointe d’inquiétude. C’est bien vous?

Je lève les yeux au ciel un instant en l'entendant prendre la parole. Non, bien sur que non, tous le monde passe par là pour aller au village! Le magicien nous regarde puis d'un claquement de doigt, fait apparaître un sceptre. Le sien sûrement.

-  Bienvenue princesses. Vous pouvez ranger vos armes, vous n’avez rien à craindre, fait-il avec un demi-sourire.

Je reste tout de même méfiante, accrochée avec poigne à mon cher katana, ma protection face à cet interlocuteur. Mais je n'ai pas le temps de dire le moindre mot que mon arme s'échappe de mes mains pour regagner son fourreau. Une colère jaillit de mon être.

- Maintenant, nous pouvons commencer, reprend aimablement Nathaniel comme si rien ne c’était passé.

Je me remets à dégainer mon katana et me jette sur le magicien, la lame sous sa gorge tout en lui faisant une clef de bras de l'autre bras. Dans une illusion, il n'est plus armé et vient de perdre tous ses pouvoirs. Je ferme doucement les yeux, me concentrant pour qu'elle paraisse réelle, tout en articulant:

- Vos numéros de passe passe ne m'impressionne pas et PERSONNE n'a le droit de toucher à mes affaires à part moi, compris? Maintenant vous allez nous dire la vérité, et vite.

Je tente de tenir le coup le plus possible mais je sens déjà mon pouvoir faiblir, je ne le contrôle pas malgré sa puissance, me rendant encore plus énervée. On ne peut pas rêver mieux comme rencontre.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________

Pikachu ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-cinq-royaumes.forumactif.org
Messages : 140
Points par rp : 10688
avatar
Magicien errant
Nathaniel Gleams
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Mar 31 Mar - 20:53


 
Découvertes sylvestres
Nathaniel Gleams & Eleana de Grimway & Allya de Grimway




    « Vos numéros de passe-passe ne m’impressionne pas et personne n’a le droit de toucher à mes affaires à part moi, compris ? Maintenant, vous allez nous dire la vérité, et vite. »

Nathaniel ouvrit de grands yeux étonnés alors qu’Allya rentrait en transe en fermant les siens. Mais de quelle vérité parlait-elle ? Et comment osait-elle traiter sa magie de « passe-passe » ? Soudain, il ne sentit plus ses pouvoirs, le fluide mystérieux qu’il ressentait dans ses veines depuis le cadeau de l’Esprit, il y a maintenant 5 ans, venant de disparaître. Mais que diable lui arrivait-il ? Paniqué, il leva les yeux vers le ciel et vit miroiter sa bulle magique. Il n’avait pas perdu ses pouvoirs, sinon, son globe affaiblissant aurait disparu avec. Il baissa les yeux au sol et vit l’ombre de son sceptre. Il existait donc encore, mais il ne pouvait plus le voir, comme il ne pouvait plus ressentir ses pouvoirs malgré leur présence. 

    « Que cherches-tu à faire, apprentie-magicienne ? »

La raillerie de Nathaniel fit s’envoler l’intense concentration d’Allya qui perdit la maîtrise de son illusion, affaiblie par sa fatigue, par ses émotions, par son manque d’entraînement et d’expérience et par le globe de protection de Nathaniel qui pompait son énergie magique comme une sangsue. Les perceptions du magicien revinrent à la normale. Il brandit son sceptre en travers de son corps et décida que cette plaisanterie avait assez duré. Il invoqua un bouclier qui apparut autour de lui sous la forme d’une sphère bleue. Allya, le regard vide était si épuisée qu’elle vacillait sur ses jambes, tentant tant bien que mal de serrer son katana qu’elle avait une fois de plus dégainé. Eleana, indécise, ne savait pas quelle attitude adopter. Prendre le parti de sa sœur et attaquer le magicien ou calmer le jeu entre les deux ? Mais le magicien ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit. Il pointa son sceptre vers le sol et des ronces se mirent à pousser brusquement et à tout vitesse. Leurs épines acérées luisaient d’un poison bleu et leurs tiges étaient si épaisses qu’elles avaient presque la taille des gros pythons qu’on pouvait parfois trouver dans la forêt de Mislia. La création de Nathaniel continua de croître jusqu’à former une barrière végétale entre le magicien et les princesses, les entourant et les rendant prisonnières. Eleana, optant finalement pour l’attaque, envoya un jet de feu qui brûla une partie des ronces. Mais la brèche qu’elle avait ouverte était trop petite pour s’y faufiler sans se prendre dans les épines et bien trop dangereuse à emprunter sous les attaques du magicien. Ce dernier invoqua une légère pluie qui éteignit le feu dans un doux crépitement. Une légère fumée s’éleva de la partie brûlée et une odeur de feu de bois se répandit.  Les sentant acculées,  Nathaniel apostropha de façon glaciale les princesses :

« Je suis venu ici pour vous aider. Or, je me fais agresser et insulter. Je n’ai plus aucunes raisons de rester dans ce royaume qui ne comprend ni n’accepte la magie à sa juste valeur, et encore moins d’aider ses deux princesses qui sont aussi incompréhensibles et intolérantes que leur père, malgré leur statut qui font d’elles des magiciennes de bien bas-étage. Adieux, et que Gaïa vous retire vos pouvoirs pour les offrir à plus méritant. »

Tournant le dos aux princesses, il leva son sceptre vers le ciel gris de nuages et se prépara à se dématérialiser pour rejoindre son antre, là où jamais personne ne pourrait le poursuivre. 

 

made by lizzou – icons & gif by tumblr


_________________
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
~Claude Roy~

La culture, c'est comme un parachute, quand on en a pas, on s'écrase !

On ne touche pas à la liberté d'expression !
~07/01/15~
~Je suis Charlie~

On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède
~Françoise Giroud~

Un chat possède neuf vies. 
Pendant les trois premières, il joue, pendant les trois suivantes, il voyage, et pendant les trois dernières, il reste à la maison.
~Proverbe anglo-saxon~

Ne pas parler de poésie en écrasant des fleurs sauvages...
~Barbara~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gleamy4444.unblog.fr/
Messages : 211
Points par rp : 10897
avatar
Princesse de Grimway
Eleana de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Mer 1 Avr - 23:01


 Découvertes sylvestres


- Je suis venu ici pour vous aider. Or, je me fais agresser et insulter. Je n’ai plus aucunes raisons de rester dans ce royaume qui ne comprend ni n’accepte la magie à sa juste valeur, et encore moins d’aider ses deux princesses qui sont aussi incompréhensibles et intolérantes que leur père, malgré leur statut qui font d’elles des magiciennes de bien bas-étage. Adieux, et que Gaïa vous retire vos pouvoirs pour les offrir à plus méritant.

Je reste sans voix... Ce n'est pas possible, ce magicien est totalement fou! Nous arrivons à son rendez-vous, à nos risques et périls, sans savoir qui il est, nous lui faisons confiance. Ma sœur et moi sommes de nature prudente depuis notre plus tendre enfance, nous avons dégainé nos épée et Allya a seulement fait une remarque ironique sur les pouvoir du magicien, et là il nous attaque comme si nous étions ses pires ennemis, sans nous laisser le temps de parler! Il enchaîne des sorts de toutes sortes, comme pour nous prouver qu'il est le meilleur! Cela ne lui est pas venus à l'esprit qu'il pourrait être très dangereux d'attaquer les filles du roi de Grimway, princesses héritières de trône? Heureusement qu'Allya et moi sommes assez intelligente pour ne pas répondre à ses attaques et éviter un déchaînement de colère encore plus grand. J'ai lancé quelques sorts, ainsi que ma jumelle, mais nous n'avons pas cherché à l'attaquer fortement, ce qu'il a dû prendre pour de l'épuisement! Certes, contre sa magie déchaînée, nous n'aurions pas pu faire grand chose, mais au moins, nous ne sommes pas morte! Je ne sais pas si il a pleinement conscience de son acte? Si nous étions mortes, ici, dans cette forêt, je ne donnerai pas chère de sa vie! Même avec tous ses pouvoirs, il lui aurait été impossible d'échapper à notre père! Ce dernier ne nous porte pas dans son cœur, mais il ne souhaite pas notre mort pour autant... Enfin je crois!
Le magicien nous tourne le dos et s'apprête à partir. Je prends une grande respiration et je dégaine mon épée dans le silence le plus totale, sans frotter l'épée contre les parois du fourreau. Allya fait de même avec son katana . Nous avons de la chance qu'il lui faille quelques instants pour se téléporter! Je n'ai même pas besoins de regarder ma sœur pour savoir que nous pensons la même chose!
Au moment où il s'apprête à se téléporter, sa protection disparaît autour de lui, nous brandissons nos lames et nous l'attaquons. Allya passe son épée au dessus de la tête du magicien pour le prendre par la gorge, mais grâce à ses pouvoirs il l'évite au dernier moment. Je me précipite sur lui avec un coup d'estoc qui le fait chanceler. Ses pouvoirs l'ont épuisés! Je savais bien qu'il était impossible d'utiliser autant de magie sans séquelles. Allya attaque par la droite et bloque le magicien contre un arbre. Elle l'empêche de bouger et nous pointons nos armes vers lui. Il tente de lancer un sort mais ses pouvoirs sont épuisés.
Allya le regarde en souriant :

- Alors comme ça on attaque sans aucune raison les princesses des Grimway et ensuite on s'envole comme un lâche? Pour qui te prends tu magicien? Qu'est qu'on t'as fait pour mériter une telle colère de ta part? Si tu ne peux même pas supporter que je te dise que ta magie ressemble à des tours de passe-passe, apprend à ne pas prendre tout au premier degrés et à prendre sur toi de temps en temps!  

Le katana d'Allya se rapproche de plus en plus de la gorge du magicien. Elle a les yeux qui lance des éclaires, je sais qu'elle ne supporte pas ce qu'à fait Nathaniel, et elle doit m'en vouloir de lui avoir fait confiance!

- Lorsque je t'ai rencontré dans la bibliothèque, tu avais besoin de mon aide, je t'ai même sauvé la vie en rangeant tes livres de magies! Je vois que la magie t'efface la mémoire. En venant ici, nous avons prit des risques inconsidérés! Tu croyais que j'allais arriver en jolie petite robe de princesse, et me jeter dans les bras d'un brave magicien? Nous ne sommes pas comme cela! C'était évident que nous arrivions armés. Dans le cas contraires nous aurions été de pauvres idiotes qui ne connaissent pas les risques qu'elles peuvent courir! Et toi, la première chose que tu fais est de nous désarmer! Je vais t'apprendre quelque chose, jamais nous ne t'aurions attaqué sans raison! L'arme nous sert à nous défendre, pas à montrer notre supériorité, contrairement à toi, magicien!

J'ai parlé d'une traite, sans m'arrêter. La colère qui m'envahit est indescriptible, j'aurais tellement voulu avoir fait confiance à la bonne personne! Je m'en veux terriblement... Comment va réagir Allya? Je ne baisse pas mon épée, elle est toujours pointée sur la gorge du magicien. Je trouve que c'est bien gentil par rapport à ce qu'il vient de nous faire, mais nous n'allons pas nous abaisser à user la même méthode que lui.

- Tu peux partir, on va pas te retenir plus longtemps! Tes enseignements, tu peux te les garder! Je le fiche éperdument d'apprendre à attaquer le premier venu! Lorsque j'ai lancé mon sort pour te faire croire que ta magie avais disparu, tu aurais pu partir de là pour nous enseigner à encore mieux nous défendre, mais tu préfère nous prendre pour des imbéciles, des incapables, et partir loin de nous, sans respecter ta proposition. Alors maintenant retourne à tes bouquins et laisse nous la paix jusqu'à la fin des jours!

Il ne reste pas qu'à espérer qu'il ne soit pas un traitre, et que ce qu'il vient de se passer ne soit connu de personnes...







FICHE PAR SWAN.

_________________
Leur arme est la destruction
La notre est la création
Liberté d'expression

Je suis Charlie.

Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis.
Edgar Allan Poe


Manier l'épée répond à des règles, bien sûr, mais pas seulement [...]. C'est comme une recette de cuisine, si tu préfères. Sauf que les couteaux servent à découper une autre viande.
Extrait du livre "Le livre de Saskia" de Marie Pavlenko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 140
Points par rp : 10688
avatar
Magicien errant
Nathaniel Gleams
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Sam 4 Avr - 19:24


 
Découvertes sylvestres
Nathaniel Gleams & Eleana de Grimway & Allya de Grimway





Nathaniel était en fâcheuse posture. L’épée sous la gorge, la respiration sifflante et les jambes tremblantes de fatigue, il était dans une impasse. Même en appelant Alamortem il ne pourrait se sauver. Son oiseau profiterait de l’effet de surprise puis se ferait décapiter par ces princesses guerrières. Le magicien ne les avait pas imaginées ainsi. Malgré l’intérêt que portait Eleana pour les armes, il n’avait pas pris au sérieux la menace d’une attaque. Il aurait dû. En faisant son malin, il venait de se condamner. Mais il était trop fier pour demander grâce et quitterait ce monde en regardant la mort bien en face.

    « Tu peux partir, on va pas te retenir longtemps, reprit Allya. Tes enseignements, tu peux te les garder ! Je me fiche éperdument d’apprendre à attaquer le premier venu ! Lorsque j’ai lancé mon sort pour te faire croire que ta magie avait disparu, tu aurais pu partir de là pour nous enseigner à encore mieux nous défendre, mais tu préfères nous prendre pour des imbéciles, des incapables. Tu n’as pas respecté ta proposition ! Alors maintenant, retourne à tes bouquins et laisse nous la paix jusqu’à la fin des jours ! »

Eleana éloigna son épée de la gorge du magicien et Allya le bouscula pour appuyer sa tirade. Très faible, Nathaniel chancela et faillit s’effondrer. Apparemment, elles ne voulaient pas sa peau. Il avait encore assez d’énergie pour se téléporter jusque chez lui et sauver sa vie. Mais cet échec le frustrait. Il savait qu’il pouvait parfois être très arrogant, bien qu’il ne s’en rende pas tout le temps compte. Cette fois-ci, son défaut avait bien faillit causer sa perte. Il ne voulait pas se disputer avec les princesses. Il désirait sincèrement les aider. Mais il avait pris peur devant leur agressivité apparente, qui n’était en fait que de la prudence. Et lorsqu’il commençait à jeter des sorts, il ne pouvait plus s’arrêter. Ou en tous cas, il continuait à bombarder sans réfléchir jusqu’à ce que la fatigue le rattrape, comme ici. Mais il ne pouvait pas s’empêcher d’être vexé et en colère. Ces deux filles avaient réussi à le mettre au tapis comme personne ne l’avait encore fait. Et puis, les commentaires d’Allya lui restaient en travers de la gorge. Les filles le regardaient reprendre son souffle. Il s’appuyait sur son sceptre, tenant à peine sur ses jambes. Il savait ce qui arrivait aux mages qui utilisaient trop d’énergie. Le trop plein de magie pouvait aussi bien faire brûler les ennemis du magicien que le magicien lui-même. De plus, une légende disait que si les mages utilisaient trop la force sacrée de la pierre, elle pouvait la limiter et ainsi diminuer considérablement la puissance magique des magiciens. Mais Nathaniel croyait moyennement en cette affirmation. Il avait depuis toujours abusé de ses pouvoirs et rien encore ne l’empêchait de les utiliser à pleine puissance. Les princesses, sans se concerter, firent demi-tour et se préparèrent à partir. Nathaniel pouvait sentir les vagues de déception émanant des jeunes filles. Il pouvait encore tenter de les retenir. Avec la guerre qui se préparait et les renseignements qu’il devait encore obtenir pour récupérer sa mère, il devait trouver des alliés. Même s’il ne jouait pas toujours franc-jeu…

    « Attendez, appela Nathaniel d’une voix rauque. »

Les princesses qui s’apprêtaient à monter en selle échangèrent un regard et se tournèrent vers le magicien en piteux état. 

    « Qu’est-ce que tu nous veux encore, demanda Allya.

    -J’aimerai tenir ma promesse. Je ne les fais jamais à la légère et je les tiens toujours.

    -On ne peut plus vraiment te faire confiance, lui fit remarquer Eleana. Après ton attaque sournoise, tu pourrais chercher à te venger.

    -J’ai peut-être beaucoup de défauts mais je n’ai pas celui de faire deux fois la même erreur. Laissez-moi une chance. »

Les princesses échangèrent encore une fois un regard. Puis, après un échange silencieux, elles acquiescèrent. 

    « D’accord, mais si tu nous menaces encore une fois, nous ne serons pas aussi clémentes.

    -Je ne suis plus vraiment en état de faire quoi que ce soit pour vous nuire, sourit Nathaniel. »

Il se laissa tomber plus qu’il ne s’assit sur  une marche de son escalier. Les princesses s’approchèrent en gardant leurs armes près d’elles. Nathaniel ne s’attendait vraiment pas à ce genre de princesse. Il n’en avait pas rencontré beaucoup, mais elles paraissaient pour la plupart si délicate qu’elles risquaient de se casser au moindre choc. Lors de sa rencontre avec Eleana, il avait rencontré une jeune personne à l’esprit vif et combattif qui s’intéressait, contre toutes attentes, aux armes. Mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle s’en serve aussi bien ! En les détaillants du regard, il constata qu’elles étaient définitivement à part.
  
    « Je ne sais pas à quoi vous vous attendiez à propos des enseignements que je pourrai vous procurer. J’ai eu un aperçu de vos pouvoirs. A première vue, vous semblez assez douées. En quoi voulez-vous que je vous aide ? Et surtout, en quelle mesure ! Si vous voulez que je vous montre mes tours de passe-passe il vous faudra attendre un peu que mes forces me reviennent. »

Allya sourit au rappel de sa remarque. Finalement, ce magicien n’était peut-être pas irrécupérable. 

    « Je vous propose que nous nous reposions un peu, continua le mage. J’ai encore assez de force pour matérialiser un peu de thé, en voulez-vous ?

    -Volontiers. »

Nathaniel se concentra et, comme pour son repas du midi, il fit apparaître un service à thé et l’infusion désirée. En servant le thé, il se demanda en quoi il pourrait aider les princesses. Mais ces dernières savaient déjà ce qu’elles voulaient et lui expliquèrent en quoi il pouvait les aider. 


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr


_________________
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
~Claude Roy~

La culture, c'est comme un parachute, quand on en a pas, on s'écrase !

On ne touche pas à la liberté d'expression !
~07/01/15~
~Je suis Charlie~

On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède
~Françoise Giroud~

Un chat possède neuf vies. 
Pendant les trois premières, il joue, pendant les trois suivantes, il voyage, et pendant les trois dernières, il reste à la maison.
~Proverbe anglo-saxon~

Ne pas parler de poésie en écrasant des fleurs sauvages...
~Barbara~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gleamy4444.unblog.fr/
Messages : 197
Points par rp : 11690
avatar
Magicienne Argent
Allya de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Jeu 9 Avr - 21:45

Découvertes Sylvestres

Je ne comprends vraiment pas ce magicien. Je ne dirais pas que je le déteste mais malgré tout ce qu'il a fait je ne lui fait pas encore confiance. Je le trouve faux et beaucoup trop arrogant à mon goût. Comment s'est-il permis de nous insulter de la sorte puis venir nous lécher les bottes de cette manière? Son attitude me répugne mais je suis surtout blessée et vexée. Personne ne s'était comporté ainsi envers moi. Le respect existe! L'avions nous réellement sali, humilié? J'en doute. Je sais ce que j'ai dis. Et je sais aussi ce que je n'ai pas dis. Les paroles de Nathaniel résonnent à mes oreilles.

  -Je ne suis plus vraiment en état de faire quoi que ce soit pour vous nuire, sourit Nathaniel.

J'esquisse un sourire puis me tourne vers ma soeur jumelle. D'un signe de la tete nous nous comprenons et nous nous approchons alors du jeune magicien, nos armes prêtes à être utilisées.

-  Je ne sais pas à quoi vous vous attendiez à propos des enseignements que je pourrai vous procurer. J’ai eu un aperçu de vos pouvoirs. A première vue, vous semblez assez douées. En quoi voulez-vous que je vous aide ? Et surtout, en quelle mesure ! Si vous voulez que je vous montre mes tours de passe-passe il vous faudra attendre un peu que mes forces me reviennent.

Mon sourire s'agrandit lorsque je me rappelle de la remarque faite un peu plus tôt. Il a du tempérament, aucun doute et à mon avis il n'est pas aussi arrogant et insupportable qu'il en a l'air.

- Je vous propose que nous nous reposions un peu, continue le mage. J’ai encore assez de force pour matérialiser un peu de thé, en voulez-vous ?

Je lève les yeux au ciel mais je n'ai même pas le temps de prendre la parole que Eleana répond:

 -Volontiers.

Nathaniel fait alors apparaître un service de thé et je tape du pied d'impatience. Ce n'est pas sérieux! "Que mes forces me reviennent"? Comme ça il pourrait se retourner contre nous, très bonne idée! Je lance en soupirant:

- Il y a tellement d'actions! On ne peut pas passer aux choses sérieuses? Et de toute façon je n'aime pas le thé alors ce ne sert à rien d'en faire apparaître. Vous voulez vous revigorer, très bien mais se sera sans moi. Si vous voulez, pendant que vous buvez votre thé, je vous montre ce dont je suis réellement capable: ça sera plus utile que de m'asseoir et vous regarder.

J'espère qu'ils ne vont pas le prendre mal mais c'est mon caractère un point c'est tout. Je déteste ne rien faire et j'ai soudainement envie de me défouler, d'apprendre et le plus tôt sera le mieux. Il me tarde de faire un vrai combat entouré de magie et d'armes blanches.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________

Pikachu ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-cinq-royaumes.forumactif.org
Messages : 211
Points par rp : 10897
avatar
Princesse de Grimway
Eleana de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Sam 18 Avr - 13:07


 Découvertes sylvestres

Lorsque le magicien nous propose le thé, j'accepte en me disant que cela va peut être arranger la situation entre nous et Nathaniel. J'ai le pressentiment qu'il ne cherche pas à nous nuire... Mais peut être que je me trompe! Ma sœur refuse, mais je m'en doutais! Jamais je ne pourrais imaginer Allya prendre le thé calmement! Mais c'est pour ça que je l'adore!

-  Il y a tellement d'action! On ne peux pas passer aux choses sérieuses? Et de toute façon je n'aime pas le thé alors ce ne sert à rien d'en faire apparaître!  Vous voulez vous revigorer, très bien mais ce sera sans moi. Si vous voulez, pendant que vous buvez votre thé, je vous montre ce dont je suis réellement capable : ça sera plus utile que de m'assoir et vous regarder.  

Je souris en entendant ma sœur, je la connais par cœur! Elle commence à soulever son katana et à le nettoyer. Je m'assois par terre, devant la petite table matérialisée par le magicien. Je préfère attendre le bon moment pour la rejoindre. Je n'ai jamais aimé le thé alors je laisse refroidir la tasse servie par Nathaniel. Allya se concentre, je vois qu'elle se prépare  au maximum. Mais j'ai confiance en elle, car je me bats contre elle presque tous les jours. Elle impressionnera le magicien à coup sûr!
Soudain elle matérialise une boule de feu qu'elle projette au loin et vient s'écraser sur un arbre sans que ce dernier ne prenne feu. Elle dégaine son katana qu'elle manie à la perfection! Il faut dire que nous nous entrainons depuis toute petite avec nos armes, même si nous faisons cela en secret. Allya projette des piques de flammes vers nous mais le magicien les arrête avec un mur protecteur. Nos pouvoirs ne sont pas encore très puissant malgré les sorts que nous arrivons à lancer.
Je me lève, sentant que c'est le bon moment pour rejoindre ma sœur. Elle n'est pas encore trop épuisée, nous allons donc pouvoir terminer le combat ensemble. Je vois un sourire se dessiner sur son visage en me voyant approcher. Nous avons une relation très fusionnel  toutes les deux. Je dégaine mon épée en appréciant le sifflement de la lame contre le fourreau. Elle lève son katana pour m'attaquer mais je contre son coup au dernier moment. Je me concentre pour user de ma magie. J'arrive à faire trembler la terre sous les pieds de ma sœur qui titube avant de s'éloigner de moi. Je vois un léger voile apparaître devant  ses yeux, soudain elle disparaît. C'est un de ses tours préféré, qu'elle a mis longtemps à maîtriser parfaitement. Elle devrait bientôt réapparaît, étant donner qu'elle ne peut pas disparaître indéfiniment. Mais je ne sais pas où elle va être. Et il m'est impossible de le prévoir.
C'est alors que j'entend un léger souffle, je me retourne vers la droite et j'ai juste le temps de placer ma lame entre la sienne. Je perds l'équilibre sous l'effet de la surprise, mais j'arrive à me rattraper.  

Soudain, Une voix interrompt notre combat :

- Vous m'avez convaincu, j'accepte de vous aider. Avec quelques enseignements sur vos pouvoirs, vous pourriez devenir très puissantes, car vous avez beaucoup de capacités. Et je souligne aussi votre grande aptitude au combat, qui dépasse beaucoup d'hommes.  

Allya et moi nous regardons, satisfaites. Je sais pertinemment que ce magicien peut nous apprendre des éléments essentiels sur la magie. Il a une longue expérience et une maîtrise de la magie que nous ne pouvons pas avoir, étant donné que nous avons toujours étaient obligées de cacher nos pouvoirs.

- Merci d'accepter de nous aider. J'espère qu'à partir de maintenant, nous pouvons vous faire confiance, sans se faire attaquer pour un rien. N'oubliez pas que rien de ce qui se passe ici ne devra être connu d'une autre personne que nous trois .

Si jamais quelqu'un apprenait que nous sommes des magiciennes et que nous manions les armes, je pense que nous pouvons faire une croix sur notre rôle de princesses de Grimway! Notre père nous expulserait immédiatement du château, et encore cela serait si il était de bonne humeur! Dans le cas contraire je ne donne pas chère de notre peau! Il n'hésiterait pas à nous tuer sur le champs. Au moins, si quelqu'un est au courant, Nathaniel sera le seul responsable!

Il se lève devant nous après avoir bu une dernière gorgée de sa tasse de thé. Je commence à être fatiguée par l'usage intensif de la magie ces dernières heures. J'ai hâte de commencer mais j'espère aussi qu'il ne va pas nous demander des choses trop compliquées car je sens que je ne vais pas tenir! Le principal serait de nous apprendre à maîtriser nos sorts et à augmenter leur puissance, mais surtout à combiner nos pouvoirs. Je pense que si tout se passe bien, nous pourrons peut être le revoir!

Nathaniel s'étire et ferme les yeux pour se concentrer puis il les ouvre et nous regarde tout à tour.

-  Nous pouvons commencer!   s'exclame t-il.



FICHE PAR SWAN.

_________________
Leur arme est la destruction
La notre est la création
Liberté d'expression

Je suis Charlie.

Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis.
Edgar Allan Poe


Manier l'épée répond à des règles, bien sûr, mais pas seulement [...]. C'est comme une recette de cuisine, si tu préfères. Sauf que les couteaux servent à découper une autre viande.
Extrait du livre "Le livre de Saskia" de Marie Pavlenko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 140
Points par rp : 10688
avatar
Magicien errant
Nathaniel Gleams
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Lun 20 Avr - 15:59


 
Découvertes sylvestres
Nathaniel Gleams & Eleana de Grimway & Allya de Grimway




Nathaniel avait observé attentivement les deux jeunes filles. Elles n’étaient pas des magiciennes très expérimentées mais elles se défendaient bien. Elles auraient encore plus formidables  si elles avaient profité d’un professeur. Mais Nathaniel était désormais là pour leur apprendre quelques astuces utiles.

« Asseyez-vous et reposez-vous un instant, commença le magicien. Vous avez de grands pouvoirs mais vous ne savez pas les exploiter entièrement. Je vais donc vous donner quelques conseils qui vous permettront de les utiliser à meilleur escient. Vous l’avez sans doute compris depuis longtemps : votre magie est limitée par votre énergie. Il est très dangereux pour un magicien de jeter des sorts jusqu’à l’épuisement. La magie a besoin de carburant pour fonctionner, et si nous n’avons plus d’énergie à lui donner, elle utilise notre chair, et nous brûlons. »

Les jeunes filles ouvrirent de grands yeux. Manifestement, elles ne savaient pas cela.

« Par exemple, tout à l’heure, lorsque je me suis effondré, j’aurais pu vous lancer un dernier sort, mais j’en aurais payé le prix de ma vie. Vous devez donc faire grandement attention. Votre magie n’a qu’une seule autre limite. Votre imagination. La magie permet de tout réaliser, ou presque. »

Nathaniel se leva et se tourna vers Allya.

« Tu maîtrises très bien le feu. Tu te contentes de boules ou de rayons car ce sont les manifestations les plus instinctives et les plus simples de cet élément. Mais tu pourrais tout aussi bien créer quelque chose de beaucoup plus spectaculaire, qui te correspond mieux. Je te fais une démonstration et tu vas essayer de faire la même chose. »

Nathaniel empoigna son sceptre et le planta dans le sol. Il tendit les bras au-dessus, paumes vers le ciel. Les princesses regardaient attentivement le magicien et décomposaient ses mouvements afin de les étudier. Soudain, déchirant le silence de la clairière, il rugit :

« Draco ignis ! »

Aussitôt, des jets de flammes s’élevèrent de ses mains et montèrent vers le ciel. Elles s’entremêlèrent pour former un nuage rougeoyant. Nathaniel ne le quittait pas de yeux pour être bien sûr de le contrôler et les jeunes filles se rapprochèrent l’une de l’autre pour pouvoir se défendre plus efficacement si le magicien se retournait contre elles. Le nuage tourbillonna sur lui-même et prit la forme d’un gigantesque dragon. La bête ailée tourna la tête et, aux ordres muets de son maître, il se précipita sur les princesses. Eleana créa un mur de terre devant elle pour se protéger mais le dragon disparut bien avant en une gerbe d’étincelle. Nathaniel se tourna vers les jeunes filles qui tirèrent leur lame de leur fourreau.

« Nous avions dit plus aucune menace, magicien, dit Eleana, fâchée.

-Je ne vous voulais pas de mal, c’était simplement une démonstration, il ne faut pas être si agressive, répondit Nathaniel, un petit sourire ironique aux lèvres. Et puis, je voulais également vous faire réagir afin de jauger vos pouvoirs défensifs. Si j’avais voulu vous faire flamber, le dragon ne se serait pas arrêté ! »

Mécontentes, les jeunes filles le fusillèrent du regard. Décidemment, c’était toujours de sa faute ! Il décida de passer outre leurs remontrances et demanda à Allya si elle avait saisi le principe.

« Voyez-vous, j’ai tout d’abord canalisé mon énergie dans mon sceptre. Ce sont des objets assez rares qui permettent au magicien de ne pas perdre son énergie en dépense inutile. Quand vous jetez vos boules de feu, vous utilisez une part de votre énergie pour créer ces armes, mais une partie de l’énergie se perd dans l’air. Selon la légende, elle repart vers sa source, à savoir vers la Pierre Sacré. Grâce à un canalisateur, vous ne perdez plus inutilement de l’énergie. Comme vous n’en avez pas, nous allons faire autrement. Mettez-vous devant moi et placez vos mains de la même manière que moi, tout à l’heure. »

Allya contourna le magicien et se mit en face de lui. Elle tendit les bras, paumes vers le haut. Nathaniel continua de leur expliquer ce qu’il avait réalisé.

« Les grands mages n’ont pas besoin de formules pour jeter des sorts. Je ne fais pas partie de ceux-là. J’arrive à jeter des sorts mineurs sans les prononcer, à force d’habitude, mais lorsque j’ai besoin de plus de concentration, lorsque le sort est plus long et demande plus d’énergie, il est plus prudent de jeter des mots sur ce que l’on veut réaliser. Pour cela, on utilise une langue oubliée. La légende dit qu’elle fut utilisée il y a une éternité de cela, dans un monde très éloigné du notre et qui nous serait parvenue sans qu’on sache vraiment comment. Elle se nomme « latin ». Je pourrai vous enseigner quelques mots, si vous le voulez. »

Les yeux d’Allya brillaient de curiosité.

« Si je comprends bien, je dois prononcer une formule pour faire apparaitre un dragon ? demanda-t-elle.

-Exact ! répondit Nathaniel avec un petit sourire. Mais il se peut que vous n’arriviez pas à le faire apparaitre du premier coup. Vous avez beau être puissante, ce genre de sorts demande des années de pratique pour être parfaits. Est-ce que vous vous souvenez des mots que j’ai prononcés ?

-Oui, vous avez dit « Draco ignis » ! »

Aussitôt, de grands jets de flammes sortirent des mains de la jeune fille, sous les yeux stupéfaits de Nathaniel. Il avait encore une fois sous-estimé Allya.

« Surtout, ne quittez pas le dragon de yeux lorsqu’il prendra forme, recommanda doucement Nathaniel, pour na pas briser sa concentration. Si la bête échappait à votre contrôle, ce serait catastrophique. »

Le nuage incandescent s’agitait déjà et un petit dragon en sortit. Il n’était pas aussi beau et grand que celui de Nathaniel, mais sa création était déjà un exploit pour une néophyte.

« Maintenant, dites « finire » pour mettre un terme au sort, lui indiqua-t-il. »

Allya ne sembla tout d’abord pas l’entendre. Elle fixait d’un air absent sa création. Puis, elle sembla se reprendre et ses yeux s’éclaircirent. Elle prononça d’une voix fatiguée l’incantation de Nathaniel et le dragon disparut dans un nuage de fumée rougeâtre. Elle s’assit dans l’herbe et leva un visage couvert de sueur vers Nathaniel.

« J’ai réussi, non ?

-Plutôt, oui, répondit Nathaniel en riant, fait rarissime chez lui. Et du premier coup, qui plus est ! Vous apprenez très vite, dites-moi… Mais maintenant, je vais m’occuper de votre sœur, si vous n’y voyez pas d’inconvénients… Profitez-en pour vous reposer, je ne voudrais pas que vous vous détruisiez toute seule, avouez que ce serait bête ! »

Le magicien se tourna vers Eleana. Elle était restée assise durant l’opération magique et elle se leva lorsque le jeune homme la nomma.

« Puisque j’ai montré une technique d’attaque à votre sœur, je vais parfaire votre défense ! Vous arrivez déjà à lever des murs de terre, mais ceux-ci s’effritent facilement. Je suis sûr que vous seriez capable de lever des murs de pierre, qui sont bien plus solides. Regardez. »

Nathaniel planta une fois de plus son sceptre dans le sol et tendit ses paumes vers la terre. S’ensuivit un léger séisme. Le saphir enchâssé dans le sceptre étincelait et projetait des ombres inquiétantes dans les arbres. Soudain, un mur de pierre sortit lentement du sol et s’éleva vers le ciel qui se colorait d’orange en raison du soleil qui commençait à se coucher. La construction semblait se trouver là depuis des millénaires. Les jointures entre les pierres étaient à peine discernables. Nathaniel se tourna vers Eleana.

« Je connais très bien ce procédé, je n’ai donc pas eu à utiliser le latin. Mais vous en aurez besoin si vous voulez faire la même chose. Vous allez devoir prononcer « Pétra murus ». Si vous avez mémorisé ce que j’ai fait, vous pouvez commencer. »

Eleana hocha la tête et tendit les mains ver le sol.

« Pétra murus »

Un tremblement se fit sentir et un mur commença à s’élever pour s’arrêter une tête au-dessus d’Eleana. Il était beaucoup moins haut que celui de Nathaniel mais il était tout de même assez solide pour se protéger en cas d’attaque.

« Bravo, ce n’est vraiment pas mal pour des personnes qui ne savent soit disant pas se servir de leur pouvoir, les complimenta le jeune homme. Je pense que nous en avons assez vu pour aujourd’hui, non ? Maintenant, vous pouvez mettre en pratique ce que nous avons vu ! Et, si vous le voulez bien, nous pouvons nous retrouver ici dans une semaine pour continuer votre perfectionnement ?

-Très bien, sourit Eleana. Merci pour cette journée !

-Oui, merci, ajouta Allya. »

Nathaniel leur sourit et leur annonça qu’il allait partir par téléportation lorsqu’il ressentit un violent malaise. Il pâlit à toute allure et perdit brusquement la force de se tenir debout. Pour la deuxième fois de la journée, il s’écroula au sol. Il ressentait une immense impression de vide. Une fois de plus, il sentait ses pouvoirs s’effriter. Le flux de magie qui l’habitait se réduisit à un mince filet. Une voix retentit dans sa tête :

« Magiciennes, magiciens. Vous avez poussé à bout la Pierre Sacré. Vous avez abusé de vos dons et de la puissance magique qu’elle vous offrait. Aujourd’hui, elle vous retire une partie de vos pouvoirs à vous, profiteur, qui n’avait pas respecté l’entité magique qui vous offrait pourtant la plus belle des vocations. Afin qu’elle ne meurt pas, étouffée par votre conduite égoïste, elle limite l’usage de sa puissance par vous, sangsues sans cœur. Elle vous laisse tout même vos créations magiques, dans sa grande mansuétude. Mais maintenant, vous devrez trimer et suer des perles de sang pour obtenir ce que vous obteniez avant dans un claquement de doigt. Elle fait une dernière fois preuve de magnanimité : elle vous laisse un don. Votre don, celui que vous avez reçu à la naissance ou lorsque vous êtes devenu magicien d’une façon ou d’un autre. Celui-là, vous pourrez le manier avec aisances. Mais pour pouvoir à nouveau tout contrôler, il va falloir que vous vous en donniez les moyens. »

La voix se tut mais Nathaniel resta à terre, épuisé. Il ne s’était jamais senti aussi vide.


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
~Claude Roy~

La culture, c'est comme un parachute, quand on en a pas, on s'écrase !

On ne touche pas à la liberté d'expression !
~07/01/15~
~Je suis Charlie~

On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède
~Françoise Giroud~

Un chat possède neuf vies. 
Pendant les trois premières, il joue, pendant les trois suivantes, il voyage, et pendant les trois dernières, il reste à la maison.
~Proverbe anglo-saxon~

Ne pas parler de poésie en écrasant des fleurs sauvages...
~Barbara~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gleamy4444.unblog.fr/
Messages : 211
Points par rp : 10897
avatar
Princesse de Grimway
Eleana de Grimway
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres Ven 1 Mai - 13:24


 Découvertes sylvestres

En entendant cette voix surgir de nul part, je reste pétrifiée. D'où peut elle bien venir ? Je regarde autour de moi dans le but d'apercevoir quelque chose. Mais nous sommes seuls au milieu de cette forêt. Je ne suis pas vraiment croyante, la religion ne m’intéresse pas, mais je sais que la déesse Gaya a crée notre monde et y a intégré la magie. Personne n'a jamais prouvé cette théorie mais puisque nous n’avons rien trouvé d'autre, je préfère y croire ! Au fur et à mesure du discours, je sens mes forces m'échapper de plus en plus.
La pierre Sacrée... cette entité magique recherchée depuis des millénaires ! Comment peut elle s'adresser à nous ? Plus la pierre nous « parle », plus je me demande si ce n'est pas dans ma tête... Mais je vois que les autres l'entende aussi ! Pourquoi nous enlever une partie de nos pouvoir ? Pour Allya et moi, cela ne changera pas grand chose, déjà nous ne pouvions contrôler qu'un élément, elle le feu et moi la terre ! J’espère simplement que notre force magique ne va pas trop diminuer!
Nathaniel, par contre, je pense qu'il ne va pas être très content, mas alors pas du tout ! Enfin, je pense que ce n'est peu être pas trop mal... toute cette magie devenait dangereuse !

À la fin du discours, je me sens faible mais je tiens toujours debout. Je vois que ma sœur est dans le même état que moi. Mais j'aperçois Nathaniel chanceler de plus en plus... peut être que la pierre lui a retiré une plus grande partie de ses pouvoirs puisqu'au départ, il en avait déjà beaucoup plus que nous ! Soudain il s'écroule et nous nous précipitons à son chevet.

– Nathaniel ! Comment vous sentez vous ?  

– J'ai l'impression d'être dénué de toute force... Il faut pourtant que je rentre chez moi !  

J'aimerais lui proposer de l'aider à rentrer chez lui, mais je sais bien que c'est impossible ! Mislia est trop loin pour qu'il rentre à pied dans cet état et pour sortir de cette partie de la forêt nous devons forcement passer par le château ! Ce serait beaucoup trop dangereux !

– Viendrez vous nous retrouver une autre fois pour nous donner d'autres cours ? demande Allya.

Il semble réfléchir, la perte d'une partie de ses pouvoirs a du le traumatiser, ce qui est compréhensible ! Moi je sais qu'il me reste toujours mon épée pour me battre !

– Je vais essayer de revenir le plus vite possible ! Mais  je dois m'habituer à cette perte considérable de pouvoirs, et me consacrer à mes recherches. Je vous préviendrais de ma prochaine visite.   

Nous le remercions et à sa demande, nous l'aidons à se relever. Et dire qu'il nous attaquait il n'y a même pas une heure ! Après avoir bu quelques gorgées d'une mystérieuse boisson dans sa gourde, il semble retrouver ses forces.
Après s'être de nouveau excusé auprès de nous. Il se concentre pour se téléporter et au bout d'un temps anormalement long, il disparaît de cette forêt...

Je regarde ma sœur et nous sourions ! Encore une journée bien remplie... Je pense que nous allons attendre un peu avant d'utiliser de nouveau nos pouvoirs ! Car maintenant nous serons beaucoup plus vite épuisées.
Nous remontons à cheval afin de rentrer au château car la nuit tombe et nous sommes épuisées !


– Peut-être à tu bien fais de te lier d'amitié avec ce magicien...  Même si il nous a attaqué, il semble près à nous aider et maintenant qu'il a perdu une partie de sa magie, il restera fort sans pour autant pouvoir faire exploser les cinq royaumes !





FICHE PAR SWAN.

_________________
Leur arme est la destruction
La notre est la création
Liberté d'expression

Je suis Charlie.

Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis.
Edgar Allan Poe


Manier l'épée répond à des règles, bien sûr, mais pas seulement [...]. C'est comme une recette de cuisine, si tu préfères. Sauf que les couteaux servent à découper une autre viande.
Extrait du livre "Le livre de Saskia" de Marie Pavlenko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINE] Découvertes sylvestres

Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] Découvertes sylvestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elfes sylvestres
» Elfes Sylvestres 500 points
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 5 royaumes :: Le royaume de Grimway :: Le royaume de Grimway :: La forêt-